Press "Enter" to skip to content

Rachida Dati comme Estrosi mène la grande vie

Estrosi le nouveau maire de Nice qui n’hésite pas à faire payer un jet privé aux contribuables pour 135 000 euros, (voir dans El Dia) n’est pas le seul au gouvernement à foutre l’argent par les fenêtres, on peut même dire que c’est une attitude généralisée.

Le site Médiapart (qui lui est payant) s’est procuré les comptes de la chancellerie depuis que Rachida en est devenue la locataire.

Les voyages, les frais de bouche, les restos, l’argent de poche, Rachida ne se refuse rien ; la petite des banlieues veut en croquer…

Un dépassement de 30%, une avance de 100.000 euros, ce qui aurait valu à Rachida Dati un rappel à l’ordre d’un contrôleur financier…

Rachida Dati est inattaquable, car aussitôt, elle dénonce un racisme envers une fille d’immigré et de banlieue, ou une jalousie de la part des magistrats, ou une proximité avec le chef de l’état qui énerve, pire un reproche au regard des dossiers de justice de ses frères trafiquants de drogue…

Rachida Dati vient de se faire élire dans le septième arrondissement de Paris, sans aucun risque, sans aucun projet, juste pour le plaisir d’être une élue…

Dans d’autres articles, nous dénoncions la réforme à la carte que Rachida Dati avait instauré en fonction des amitiés;
cela commence à faire beaucoup pour la protégée de Nicolas Sarkozy….qui lui doit bientôt rencontrer le juge pour une affaire d’héritage.