Press "Enter" to skip to content

Préfet Marchiani, Président Chirac sont des dignes représentants

Jean-Charles Marchiani, devrait aller en taule pour quatre ans en vertu des deux décisions qui le condamnent à trois et un an de prison ferme pour avoir perçu des commissions occultes dans des affaires d’attribution de marchés publics, trafic d’armes, détournements de fonds; que des affaires banales pour les politiques.

Les peines prononcées contre Marchiani deviennent définitives, ayant épuisé tous les recours.

Son avocat, Me Jacques Tremolet de Villers, envisage de déposer un recours en grâce devant le président de la République. « Je n’imagine pas que le préfet Marchiani, compte tenu de tous les services qu’il a rendu, puisse passer un seul jour en prison ».

l’ancien préfet Marchiani devrait comparaître détenu au procès des ventes d’armes à l’Angola, en septembre, dans lequel il est poursuivi aux côtés de Pierre Falcone, de l’ancien ministre Charles Pasqua et de Jean-Christophe Mitterrand, le fils du grand homme.

A moins que Nicolas Sarkozy pour quelques raisons, du style secret défense, décide de gracier ce grand serviteur de l’état.

Au moment où sort un livre sur le fameux compte japonais de Chirac sur lequel aurait été déposé 30 millions d’euros, une petite grâce pour quelques broutilles ne suscitera pas la colère des français…