Press "Enter" to skip to content

Remaniement après la débâcle UMP

Après la débâcle des élections municipales, Nicolas Sarkozy a senti qu’il fallait envoyer un signal fort, afin de répondre à l’ultimatum de François Hollande, Fabius et Ségolène Royal.

C’est donc Christian Estrosi qui s’en va planter ses choux à Nice, et après les dépenses somptuaires en matière de transport relatées dans El Dia, dont est capable l’ancien ministre de l’outre mer, il ne faudra pas attendre longtemps pour assister à une belle salade.
Les Niçois l’auront bien cherché, et il est vrai que c’est leur spécialité.

Le pétulant David Martinon est remercié et regagnera sa chambre de bonne que lui met à disposition sa maman.

David doit murir, car se faire couillonner par un môme de vingt ans, même si c’est un Sarkozy…

Autre grand changement, Georges-Marc Benamou, l’ancien admirateur de François Mitterrand qui servait de conseiller à Nicolas Sarkozy, ira s’occuper d’arroser les roses de la villa Médicis à Rome…

Assurément un poste à sa mesure.

Les français auront compris que le message des municipales est passé !

Autre grande résolution du pouvoir, Carla ne se déshabille plus dans les journaux, façon de dire, « circulez, il n’y a rien à voir ».