Press "Enter" to skip to content

Le blanchiment des affaires de Bernard Laporte

Les différents articles d’El Dia de la Republica concernant Bernard Laporte, nous avait valu d’être en relation avec Maître Versini son avocat, avec qui nous nous étions engagé à communiquer le verdict, même et surtout si celui-ci l’innocentait.

Le parquet de Paris a classé sans suite la plainte de Madame Ruggieri, le procureur Jean-Claude Marin estimant que l’enquête préliminaire avait démontré que l’éventuelle infraction était insuffisamment cararctérisée…

La rencontre Laporte-Ruggieri et la conversation sur le casino ont bien eu lieu, a confirmé Bernard Laporte mais en lui prêtant un caractère amical et « déconnant, ». A noter que Bernard Laporte n’aurait pas été entendu par la police…

Une magistrate, Françoise Neher, juge d’instruction compte poursuivre des investigations pour une autre plainte, contre l’avis du parquet qui estimait qu’il y avait des irrégularités juridiques.

Le parquet a donc fait appel et la chambre d’instruction de Paris doit examiner ce dossier le 14 mars.

A y regarder de plus près, on pourrait penser que le parquet de Paris tente de bloquer l’affaire afin de favoriser un membre du gouvernement, mais fort heureusement, nous sommes en France, pays où la justice est indépendante …

La justice indépendante de qui de quoi ?

Est-ce qu’un magistrat n’a pas d’ami, n’a aucune conviction ou préférence politique, ne s’intéresse pas à son plan de carrière, est désintéressé financièrement, n’a pas tous les défauts d’un autre humain, bien sur que si !

L’indépendance de la justice est une foutaise de plus, comme l’état de droit, tout comme Liberté, Egalité, Fraternité…