Press "Enter" to skip to content

Medvedev élu, Poutine reste le Maître de la Russie

Vladimir Poutine n’entendait pas se retirer des affaires Russes ayant d’autres ambitions politiques pour le pays.

Il aurait pu jouir de son immense fortune, une des plus importantes au monde, mais c’était compter sans sa soif de pouvoir et son désir d’amener son pays au rang de première puissance.

C’est donc un scrutin truqué avec 70% de participation fantôme, et une élection avec à peu près 64% pour Poutine-Medvedev.

Vladimir Poutine dangereux, tout le monde en est convaincu, mais personne dans le camp européen n’a et ne bougera le petit doigt ; n’est-ce pas Monsieur Chirac, n’est-ce pas Monsieur Sarkozy ?

D’ailleurs, il y a quelques jours, Vladimir Poutine se foutait ouvertement des européens qui reconnaissaient l’indépendance du Kosovo, en déclarant, « cette histoire va leur revenir en pleine gueule » !

Il faudrait demander à Nicolas Sarkozy ce que son grand ami entendait par là….

Pour ce qui est des diverses enquêtes sur les divers assassinats, on est au point mort; pour ceux qui sont derrière les verrous en Russie sous des prétextes fallacieux, la situation est stable, ils resteront en prison jusqu’au jour ou probablement ils se suicideront…

On a hâte de savoir si Nicolas Sarkozy va se précipiter au téléphone pour les félicitations d’usages, bien qu’il n’y ait aucun suspens, n’en déplaise aux défenseurs de Sarkozy, André Glucksmann, père et fils .