Press "Enter" to skip to content

Nicolas Sarkozy seul contre les pauvres cons !

Le président Nicolas Sarkozy s’embourbe de plus en plus dans l’opinion publique, et ce n’est pas sa loi qui consiste à détenir des individus en taule alors qu’ils ont purgé leur temps qui va le ramener à un taux de crédibilité décent.

Bien que quatre français sur cinq approuvent une réforme sur les remises de peines, sur les libérations conditionnelles, il y a un pas que Sarkozy a franchi allègrement en se contentant de l’avis de psychiatres, de prétendus spécialistes, pour détenir des gens en prison au mépris de toutes règles juridiques…

Non content de s’ériger en juge suprême, Nicolas Sarkozy en arbitre financier critique le maintien de Daniel Bouton à la tête de la société générale, estimant qu’au vu des résultats il devait démissionner.

Il est regrettable qu’il ne s’applique pas ce principe à lui-même, car après dix mois, le bilan est consternant !

Ce matin dans l’Allier, inconscient de sa nullité, il déclarait qu’il allait porter le fer contre la hausse des prix…

Notre preux chevalier a demandé à Christine Lagarde, qui n’a rien d’une fée, une enquête…

C’est en effet ce qu’ils font de mieux dans ce gouvernement, des enquêtes, des commissions de réflexion, des pots à l’Elysée, des voyages, mais toujours avec l’objectif de mener la belle vie…

Nicolas Sarkozy, sa place est avec Carla Bruni et les pauvres cons à Disneyland !