Press "Enter" to skip to content

Pour Ingrid Betancourt, des chaînes, encore des chaînes !

Aujourd’hui samedi à Paris, les élus de tous bords, des parisiens désœuvrés, des peoples en mal de télé, n’ont rien trouvé de mieux que de faire une chaîne pour Ingrid Betancourt qui en avait déjà une aux pieds…

Cette pauvre colombienne, le jour ou elle a épousé un français qu’elle a d’ailleurs laissé tomber quelques années plus tard, aurait mieux fait de se casser une jambe.

Les FARC devant toute cette agitation médiatique prennent un malin plaisir à ne pas relâcher celle qui de Hugo Chavez à Nicolas Sarkozy déplace les foules et fait parler de la cause révolutionnaire colombienne.

Mais nos braves sauveurs français de BHL à Bertrand Delanoë n’ont cure du sort de cette pauvre Ingrid, du moment que l’on parle d’eux…

Pour Nicolas Sarkozy, c’est un peu différent, Ingrid sert de paravent pour tout ce qui va mal en France, c’est-à-dire à peu près tout.

Non, heureusement il y a des gens sérieux qui s’occupent d’Ingrid, et El Dia a mis ses locaux à leur disposition pour collecter le matériel nécessaire à sa libération.

Actuellement, nous ne dénombrons pas moins de 7 chalumeaux acétylène, 28 tenailles coupe chaîne, 140 scies à métaux, 2000 paires de brodequins, un lot très important de couteux suisse, des gourdes réformées de l’armée Ougandaise etc etc.

Alors que certains s’amusent à faire des chaînes, d’autres travaillent à les briser…