Press "Enter" to skip to content

La Russie et la Serbie contre le petit KOSOVO

Tandis que les 27 pays européens font la preuve une nouvelle fois de l’impossibilité d’une politique commune, La Russie et la Serbie refuse la proclamation d’indépendance du Kosovo.

Nous aurons probablement droit à une déclaration commune européenne, alors que Chypre, la Grèce, l’Espagne, la Roumanie, la Slovaquie, la Bulgarie sont contre cette indépendance.

Seuls, L’Allemagne, la France, la grande Bretagne et l’Italie ont l’intention de reconnaître rapidement le petit état afin d’entériner la situation et couper court aux contestations.

On se souvient des déclarations de Vladimir Poutine la semaine dernière qui déclarait qu’il s’opposerait par tous les moyens à cette prise de liberté…

Six pays européens contre, quatre pour, dix sept qui ne se sont pas encore prononcés, on voit la cohérence de cette grande fédération…

La Serbie, qui refuse catégoriquement cette indépendance et a « annulé » par avance la proclamation kosovare, devrait bénéficier lundi de nouveaux encouragements de l’UE, qui ne veulent pas la voir se détourner de l’Europe au profit de la Russie.

Pas sûr que la carotte européenne soit plus tentante qu’une coopération avec la Russie.
Moscou a soutenu Belgrade en bloquant à l’ONU toute résolution qui aurait légitimé cette indépendance.

La position Européenne ou Russe n’a aucun intérêt ; l’indépendance du KOSOVO est primordiale pour les Kosovars et pour la liberté des peuples…