Press "Enter" to skip to content

Remaniement ministériel au lendemain des municipales

Le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, a clairement expliqué ce qu’il faudra changer dans le « prochain gouvernement après les municipales », il annonce que « le président conservera le principe d’un gouvernement restreint ».

Un gouvernement restreint, c’est bien, à croire qu’il lit El Dia depuis longtemps.

Sa charrette de ministres est à verser aux orties tant ils ont brillé par leur incompétence.

Le problème fondamental est que Nicolas Sarkozy n’a rien à faire à la place qu’il occupe, il l’a largement prouvé depuis dix mois.

Le seul à qui on ne puisse pas reprocher grand-chose, ne l’ayant pas entendu, pas vu donc pas pris, c’est François Fillon qui serait premier ministre.

Donc, un remaniement sans Sarkozy, Christine Lagarde, Rama Yade, Fadela Amara, Christian Estrosi, Michèle Alliot-Marie, Hervé Morin, Eric Woerth, et quelques autres, parait en effet être la bonne solution.

François Fillon, entouré de Bernard Kouchner qui ne sert à rien, mais sans danger, Jean-Louis Borloo avec qui il est agréable d’aller déjeuner, Michel Barnier à qui on peut tout demander, voilà un gouvernement restreint qui pourra enfin donner des directives précises aux administrateurs en place.

Nicolas Sarkozy, pour les yeux de Carla comme pour la France, nous vous mettons au défi de devenir un géant…