Press "Enter" to skip to content

La SNCF à la botte du Roi Saoudien

La société nationale des chemins de fer français est à l’image de la France, pays des privilèges, du non-droit, des back chiche, des passe-droits.

Opposés à cela, une culture de la grève, du non-droit par les syndicats qui ne représentent qu’une infime minorité, des corporations diverses, des administrations en général…

Début février le TGV reliant Bourg St Maurice à Paris a été le théâtre de ce qui est courant en France, un comportement de république bananière.

On a fait descendre tous les passagers d’une rame, femme enceinte comprise, les menaçant de l’intervention de la police s’ils n’obtempéraient pas … pour raison d’état.

En fait, la famille royale d’Arabie Saoudite revenait des sports d’hiver, et pour leur confort, la SNCF a viré une partie de ses passagers, retardé les autres trains pour que le TGV royal arrive à l’heure à Paris, ayant pris du retard par l’arrêt imprévu à Chambéry où tout ce « beau » monde a embarqué.

La SNCF se fout du monde, mais ça, tous les utilisateurs du train le savent depuis longtemps.