Press "Enter" to skip to content

Delanoë et Panafieu, deux systèmes…

Il est l’usage depuis l’élection présidentielle de communiquer son patrimoine, histoire de faire honnête, lorsque l’on se présente à une élection…

Bertrand Delanoë qui est un aventurier en politique, et qui a touché des plus de 20.000 euros par mois durant des années comme Sénateur et Député, déclare ne possèder qu’une masure en Tunisie de 150.000 euros, d’un petit appartement de 56 m2 à St Germain des prés, d’un salaire brut de 8500 euros et de deux pré-retraites de 1100 et 1600 euros… Il n’est pas obligatoire, ni même conseillé de déclarer les biens immobiliers sous les noms d’emprunt, les comptes bancaires à l’étranger etc etc…

Pour Franooise de Panafieu, elle a préféré faire l’impasse, étant née très riche, une histoire de malchance. En effet, héritière de la famille Wendel, mariée à l’ancien patron de Bull, elle croule sous le fric, ce qui est très mal vu en France, même si on ne l’a pas volé…

Françoise de Panafieu aurait pu prendre l’exemple de Jean-Paul Huchon, le président de la région Ile de France, condamné pour détournement d’argent public et qui est toujours en poste.

Comme quoi l’argent ne gêne en rien la politique, n’est-ce pas Ségolène Royal, François Hollande, Hervé Morin, Nicolas Sarkozy, François Bayrou, DSK, Fabius etc etc …