Press "Enter" to skip to content

Jérôme Kerviel, travailler plus pour gagner plus.

Jérôme Kerviel, le trader fan de Sarkozy, a mis sa doctrine de campagne en pratique.

Travailler plus pour gagner plus, c’est possible à la Société Générale. Cinq ans de boutique, à un milliard par année, il y a peu d’organisme en France qui vous propose un tel plan de carrière.

Ayant le surnom de Tom Cruise, les enquêteurs se posent la question de savoir si après le tout Paris masculin, il n’aurait pas été l’amant de Carla Bruni ?

La tante de Jérôme Kerviel qui n’est pas Bertrand Delanoë, le trouvait très stressé, ce que l’on comprend lorsque l’on  » égare  » de la menue monnaie. La brigade chargée de l’enquête aurait déjà retrouvé une partie de la somme, 11.000 euros sur un livret de la poste, pardon de la banque postale. Il ne reste plus qu’à découvrir les 4.899.989.000 euros manquants…

Notre excellent confrère, le Sunday Times croit savoir que Jérôme Kerviel cherchait un emploi en Grande-Bretagne dans la City depuis quelques mois, ce qui paraît raisonnable, les impôts n’ayant rien à voir avec ceux de la France.

Encore un cerveau qui voulait fuir à l’étranger, ce qui ne risque pas d’arriver avec Jacques Attali…