Press "Enter" to skip to content

Municipales, Rigueur, Attali le sous-marin de Sarkozy.

Hausse de la TVA, de la CSG, des prélèvements obligatoires, c’est le plan génial de Jacques Attali, mais qui en fait, était commandé par Nicolas Sarkozy.

Dès les municipales terminées, le gouvernement va mettre en place un plan de rigueur qui aurait du voir le jour il y a huit mois si Nicolas Sarkozy était un homme politique responsable.

Se rendant compte que son élection n’a rien provoqué, ni enrayé les départs de capitaux, Nicolas Sarkozy qui a continué à agrandir le trou du déficit, comme toute la classe politique, va faire marche arrière mais pas au nom de l’échec, mais sur le dos de la récession qui nous vient des Etats-Unis…

Les Américains sont biens pratiques pour endosser notre incompétence politique.

Alors que faire pour ces élections municipales ? Se jeter dans les bras des socialistes ne serait pas raisonnable, n’ayant pas mieux à proposer.

Dans les grandes agglomérations, ce sera sûrement un éternel test gauche-droite avec un fort taux d’abstention, alors que dans les petites communes, on votera pour les « compétences » d’une personne ou d’une équipe.

Bordeaux comme Nice seront à l’image de ces petites bourgades, Alain Juppé ayant supprimé le sigle de l’UMP, tandis que Jacques Peyrat chassé du parti de la majorité se présentera seul contre le ministre de Sarkozy, Christian Estrosi.

En mars, pourquoi ne pas avancer de deux mois, et faire ce qu’il nous plaît ?