Press "Enter" to skip to content

Nicolas Sarkozy : bas les masques !

Les derniers sondages successifs mettent en évidence la perte de popularité du chef de l’état.

On peut s’étonner que cette prise de conscience de l’incompétence du président de la république soit arrivée si tard, alors que dès son élection, les mesures annoncées n’étaient que du vent, le service minimum en est la flagrante illustration.

Sur tous les sujets, objets de promesses électorales, Nicolas Sarkozy n’a rien fait de concret, pour preuve les nantis qui continuent de fuir le pays, et ceux qui étaient partis du temps de Mitterrand et Chirac ont fait savoir qu’ils ne reviendraient pas sous l’ère Sarkozy…

Pour les plus démunis, le pouvoir d’achat poursuit sa baisse tandis que les dépenses de l’état augmentent.
Le déficit budgétaire ne baissera pas avec les demi-mesurettes prisent par le gouvernement Fillon, là aussi les plus avertis en ont pris conscience.

Pour le monde entier, le français le plus éclairé est Johnny Hallyday qui tout en soutenant Sarkozy durant la campagne a poursuivi son déménagement en Suisse.
C’est fou le nombre de français que l’on peut rencontrer à Genève, et il est fréquent aux abords des banques de rencontrer les membres de la classe politique de l’hexagone…

Mauvais sondages, Nicolas Sarkozy s’en fout ! Esprit simple, il se contente du luxe, du faste que procure la fonction, et comme un enfant dans un magasin de jouet, s’émerveille de tout ce qui l’entoure.
Persuadé que le gnome est devenu un géant, Nicolas Sarkozy prétendait que toutes les femmes rêvaient de le prendre comme amant…

La France dans un cul de sac, ce n’est pas nouveau, et ce ne sont pas les Sarkozy, Royal, Bayrou qui l’en sortiront.