Press "Enter" to skip to content

Chaînes publiques privées de pub, une lubie de Sarkozy ?

Lors de la conférence de presse de Nicolas Sarkozy, celui-ci a annoncé un changement dans les chaînes publiques de télévision, la suppression de la publicité qu’avait instauré Georges Pompidou.

Pourquoi cette annonce soudaine alors que la ministre de la culture et de la communication avouait n’en avoir jamais entendu parler ?

Georges-Marc Benamou directement attaché au président au nom de l’ouverture, journaliste, lui non plus n’en avait pas eu vent ! Bizarre, Bizarre…

La seule qui était au courant selon ses dires, était Nadine Morano qui contrairement à David Martinon, est au courant de tout, débat de tous les sujets avec le président, à croire qu’elle aussi couche avec Nicolas Sarkozy pour récolter de telles confidences que les ministres concernés ignorent…

Plus curieusement, s’il ne s’agît pas d’une erreur (une de plus après la suppression des 35H), on pourrait penser qu’il offre un cadeau à Martin Bouygues aux frais des français qui vont devoir mettre la main à la poche pour une augmentation de la redevance.

Mais en regardant encore un peu plus loin, à l’image des autres pays européen, le service public sera trop important et il faudra se séparer d’une chaîne en la privatisant et il n’y a vraiment que France2 qui rentre dans cette possibilité.

Qui pourrait investir dans une telle entreprise si ce n’est un prêteur de jet, un armateur de yacht, qui ne cache pas son goût pour la communication ?

Vincent Bolloré est le candidat idéal, tandis qu’Alain Minc, un autre ami de Sarkozy s’occupe de la destinée du journal « Le Monde ».

Serge Dassault qui a repris en main le Figaro après le départ de Nicolas Baytout, serait intéressé par la prise de contrôle d’El Dia de la Républica ; est-ce bien raisonnable de s’occuper d’information quand on a plus toute sa tête ?