Press "Enter" to skip to content

Assemblée Corse en feu, et alors…

Un petit incendie du bureau du président de l’assemblée Corse, et voilà la métropole colonisatrice qui s’enflamme.

Un dérapage sans importance de jeunes excités autonomistes et aussitôt l’un des ministres qui trempe dans l’affaire Clearstream, qui magouille des arrangements électoraux et de porte-feuille, nous la joue indignée…

Michel Alliot-Marie déclarait :
« Ce qui s’est passé samedi en Corse est inacceptable, intolérable, indigne car c’est une atteinte à la démocratie ».

Michèle Alliot-Marie devrait se faire remettre des livres relatant l’histoire Corse, son invasion et les exactions par l’armée française ; ça lui éviterait de débiter des inepties…