Press "Enter" to skip to content

OGM, la clause de sauvegarde activée par Sarkozy

Bernard Dugué fait part de sa consternation devant les politiques,en particulier Sarkozy les médias (Le Monde) qui se rangent à l’avis du gardien de chèvres (la seule activité professionnelle qu’il ait exercé)José Bové.

Bernard Dugué rapporte l’article du journal « Le Monde », une feuille de choux déjà très attaquée par les parasites…

« De ce rapport où l’on ne saura pas grand-chose sauf que les doutes sont sérieux et qu’il est question de vers de terre.
Le communiqué du « Monde » restera dans les annales de la manipulation médiatique. Il annonce que l’avis de la haute autorité donne un fondement scientifique solide permettant au gouvernement de mettre en œuvre la clause de sauvegarde, et bien évidemment, Sarkozy en première ligne. Alors que si on lit les quelques détails de ce communiqué, c’est tout le contraire, on s’aperçoit qu’il n’y a pas de quoi s’affoler et que le rapport de cette haute autorité met en avant pour l’essentiel une insuffisance dans les recherches et les méthodologies utilisées. Par exemple, un supposé test sur 90 jours à la durée et à l’ampleur insuffisantes. Bref, le principe de précaution est appliqué non pas sur la base d’un risque réel mais d’une insuffisance du système d’experts à évaluer les risques. On est dans le détournement de procédure. Un cas similaire serait déclaré nul dans le champ juridique.

Rappelons quand même que les OGM permettent d’éviter l’utilisation de pesticides, voir le sort des abeilles après le gaucho et le régent, que question risques environnementaux, il y a plus urgent, avec les pollutions classiques dues aux rejets industriels, les forêts qu’on décapite. Question désordres de l’écosystème, il existe des phénomènes plus préoccupants mais moins médiatisés, comme le frelon d’Asie qui sème la panique chez les apiculteurs du Sud-Ouest. »

http://fulcanelli.vox.com/