Press "Enter" to skip to content

Libération des otages par les FARC alliés de la France

Des otages libérés contre quelle rançon, plus personne n’en parle et sûrement pas Hugo Chavez et Nicolas Sarkozy qui voudraient faire croire à un succès politique lié à leur personne…

Ce soir, depuis la cour de l’Elysée, Nicolas Sarkozy remerciait Hugo Chavez, tout comme Bernard Kouchner, mais à quel titre?
Comme ami de la famille, car la libération de
Clara Rojas et de Consuelo Gonzalez par les Farc n’a pas à voir grand chose avec la France?

A l’image de sa conférence de presse ou le président français nous a asséné des « je veux » en veux tu en voilà, ce soir, il en voulait encore:
« Je veux remercier le président (vénézuélien Hugo) Chavez, je veux remercier le président (colombien Alvaro) Uribe, je veux remercier tous ceux qui se préoccupent de la situation dramatique dans laquelle se trouvent ces otages et notamment Ingrid Betancourt ».

Clara Rojas, 44 ans, ex-directrice de campagne d’Ingrid Betancourt, était enlevée avec la Franco-Colombienne le 23 février 2002. Ex-parlementaire, Consuelo Gonzalez, 57 ans, était capturée l’année précédente.

Les otages colombiens et en particulier Ingrid Bétancourt auront été le meilleur paravent à l’impéritie de Nicolas Sarkozy et de ses ministres…