Press "Enter" to skip to content

35H. Sarkozy : je ne suis pas très intelligent.

Enfin Nicolas Sarkozy devient lucide après huit mois au pouvoir.
Hier il déclarait devant les députés «je ne suis pas très intelligent ».

William Cardspeare dans son article sur la conférence de presse du président de la république avait noté comme tout le monde que Nicolas Sarkozy comptait en finir avec les trente cinq heures, mais avait fait remarquer qu’il devait probablement s’agir d’une bévue comme le président en a l’habitude.

Le jour même à l’assemblée, Xavier Bertrand avait du mal à donner un peu de cohérence à ses réponses aux députés socialistes, afin de ne pas contredire les propos de l’Elysée…

On a connu ce phénomène dans le passé avec Mitterrand et Chirac, annonçant n’importe quoi, et les ministres s’empressant de mettre en place quelques nouvelles stupidités afin que les français continuent de vénérer la parole présidentielle…

Une consolation pour Nicolas Sarkozy, il n’est pas le seul à n’être pas très intelligent, mais pire, il n’est même pas borgne…