Jacques Séguéla, le con de Sarkozy !

Jacques Séguéla, le type que tout le monde fuit, répugnant de stupidité est tout fier d’être l’entremetteur dans la partie de jambes en l’air entre Carla Bruni et Nicolas Sarkozy.

Passant de Mitterrand à Ségolène Royal, pour rejoindre Sarkozy entre les deux tours, il est maintenant la dame pipi du staff Elyséen.

Il se répand dans les médias pour expliquer « le coup de foudre présidentiel ». Nicolas Sarkozy se sentait « seul à l’Elysée », entre Rachida, Rama, Laurence, Maud et toutes celles qui ne sont pas trop regardantes sur le physique, nous explique la lampe à bronzer mitterrandienne.

Le Président lui a donc demandé d’organiser un dîner « entre copains ».
Séguéla invite donc des filles pas trop farouches, un peu bigleuses, pas du tout intellectuelles et tout naturellement, dans la charrette il y a Carla Bruni.

Et l’autre andouille de commenter la soirée :: «J’ai vécu en direct le coup de foudre présidentiel. Ils ne s’étaient jamais vus et je pense qu’ils ne se quitteront plus jamais. Ils sont repartis ensemble, mais pas pour ce que l’on croit. Il l’a raccompagnée chez elle et je sais qu’il ne s’est rien passé parce que c’était deux heures du matin, et cinq minutes après, Carla m’a téléphoné. Elle m’a dit : ton copain, il est quand même curieux, je lui ai donné mon numéro de téléphone et il ne m’a pas rappelée. Il venait de la quitter depuis cinq minutes.»

Pathétique ! Après la semaine Kadhafi, la semaine Bruni ! nous sommes partis pour un quinquennat de conneries…