Un juge apporte son aide à Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy grâce au juge de Millau a réglé le problème des prisons !

Nicolas Sarkozy qui avait durant la campagne affirmé qu’il s’occuperait du problème de manque de place dans les prisons vient de trouver la solution.

Aidé de sa fidèle Rachida Dati, le président a mis sur pied une réforme dont le monde entier va s’inspirer, vendre des journées de liberté…

Idée géniale s’il en fut ; au lieu de construire des infrastructures coûteuses, ce sont les détenus qui versent une indemnité journalière à l’état.

Prenons l’exemple d’un détenu qui aurait vingt ans à purger, ce qui ferait 7300 jours à 40 euros (dernier tarif en vigueur) soit 292.000 euros !

La France comptant à peu près 50.000 prisonniers dont il faudra étudier la durée moyenne, mais pour notre exemple que nous situerons à cinq ans, ce qui rapporterait trois milliards six cent millions d’euros !

A cela il faut ajouter les économies des salaires des gardiens, de la fin de l’entretien des établissements pénitenciers, du foncier que l’état pourrait vendre, et bonnant malant, ou pour faire plaisir à Nicolas Sarkozy, gagnant-gagnant, arriver à l’équilibre budgétaire, au moins pour une année !

La première expérience à l’initiaive du juge de Millau, concernait le repris de justice José Bové, multirécidiviste, qui s’est vu appliquer le tarif de quarante euros par jour racheté, ce qui est très raisonnable.

Un sondage de l’institut TULA-DANLOS indique que le monde carcéral est prêt à payer beaucoup plus, et de l’aveu même de José Bové, il était disposé à verser 300 euros par jour, précisant qu’il ne s’agissait pas de blanchiment d’argent manipulé génétiquement…

Christine Boutin avait suggéré de rehausser tous les immeubles d’un étage (elle a fait des études d’architecture par correspondance) pour résoudre la crise du logement, aujourd’hui c’est le chef de l’état, Nicolas Sarkozy qui reprend l’initiative, qu’il avait laissé ces derniers jours à son ami Kadhafi…