Ségolène Royal, quand la gourde se fait pipelette

Ségolène Royal que sa prétention pousse à ne pas quitter la scène politique alors qu’en 2012 elle sera une vieille femme, se métamorphose de la gourde en concierge dont tout le monde sait qu’il faut relativiser les propos sinon les ignorer…

François Hollande après tous les autres membres du PS s’est chargé de nous faire savoir qu’elle femme elle était, et là, on ne parle pas de politique.

L’entretien avec le journal Marianne dont on connaît l’aversion pour Nicolas Sarkozy est révélateur.
Des propos à bâtons rompus, tenus à l’Elysée à l’invitation du président, que personne ne peut confirmer; sur le fait que Nicolas Sarkozy insiste pour que Ségolène Royal prenne un chocolat ne pourrait être qu’une preuve de courtoisie, comme de prendre des nouvelles de ses enfants.

Ségolène Royal après avoir sous-entendu qu’elle effrayait François Bayrou, voudrait nous faire croire on ne sait trop quoi au sujet de tous ses adversaires politiques et qu’elle serait irrésistible…

Nicolas Sarkozy lui aurait parlé de sa montre, c’était là aussi peut-être lui faire remarquer que le temps passait, et entre-nous de quoi parler avec une gourde ?