Press "Enter" to skip to content

Ahmadinejad, il faut appeler un shah un shah, et un kon un kon !

La conférence d’Annapolis terminée, Ahmadinejad qui n’était pas invité, est reparti de plus belle dans ses déclarations sur Israël mercredi 28 novembre, en déclarant que l’état hébreu était voué à l’effondrement et ne survivra pas.

Ces déclarations « désagréables » envers son voisin serait-il le fait d’un chagrin d’amour? on sait qu’Ahmadinejad contrairement à Bertrand Delanoë, à Laurent Ruquier, ne veut pas avouer son penchant homosexuel à l’image de Fogiel, pourtant la preuve est là!

En Iran, il y a eu l’époque du Shah, aujourd’hui c’est l’époque du Kon…