Press "Enter" to skip to content

60 journalistes pour la liberté de la Presse

Lundi 5 novembre, journée de la liberté de la presse, il n’y avait presque personne devant l’assemblée à l’appel des syndicats, tout juste une soixantaine de salariés des Echos qui s’inquiétaient de leur rachat par Bernard Arnault le président de LVMH.

Les syndicats comme l’écrivait Ramon Lacontessa dans l’article (L’indépendance des médias sous contôle des syndicats) espèraient imposer à leur tour leur point de vue, au détriment de la liberté qu’ils réclament tant, pour imposer la dictature syndicale…