Al Gore prix Nobel, de la Dynamite ou un pétard mouillé?

L’ancien vice-président américain a reçu le prix Nobel de la paix (?) pour sa production cinématographique et ses déclarations quant à l’environnement.

Après avoir reçu l’Oscar du meilleur documentaire pour « Une vérité qui dérange », un film sur les dangers du réchauffement climatique, c’est donc un prix Nobel qu’il partage avec une association d’experts.

Mais pourquoi cet écologiste a une maison qui consomme vingt fois plus qu’un foyer moyen américain?
Le démocrate Al gore encourage dans son film les Américains à économiser l’énergie, notamment en réduisant leur consommation personnelle d’électricité…

Al Gore pour justifier cette gabegie personnelle d’électricité prétend utiliser de l’électricité verte, alors qu’il est relié normalement au réseau, et qui de toutes façons ne serait pas un argument recevable lorsque l’on prône des économies…

Tout cela tendrait à prouver qu’il n’est pas très convaincu par ses théories! Pour beaucoup, le futur ex-candidat à la maison blanche est un fanfaron.

Al gore comme toute personne soucieuse de l’état de la planète devrait s’inquiéter de la surpopulation, alors qu’il militait contre l’avortement aux USA.

Aujourd’hui l’ancien vice-président n’exclût plus de se présenter à l’investiture suprême, alors l’écologie un tremplin politique ou une vraie conviction…