Les François Bayrou–Hollande, deux SDF de la politique

La rencontre entre François Hollande et François Bayrou n’avait qu’un but, faire parler d’eux ! En effet, ce qui reste du PS attend avec impatience le départ de son premier secrétaire qui s’accroche à son fauteuil avec désespoir, comprenant que son avenir politique est derrière lui.

François Bayrou ayant un agenda vierge, n’ayant absolument rien à faire, était trop content de revenir sous les feux des projecteurs afin de ne pas disparaître complètement du paysage médiatique.

Ségolène Royal, un peu dans le même cas et qui jette la pierre si souvent aux journaux, avait demandé à Paris-Match un reportage lors de la rentrée, émaillé d’un tas de photos « Ségolène en couverture, Ségolène au petit déjeuner, Ségolène sur la terrasse, Ségolène devant son agenda, Ségolène lisant le journal, Ségolène cueillant des fleurs, Ségolène au restaurant ».

A la sortie de cette rencontre très médiatique, François Hollande à son habitude a adressé au chef de l’état Nicolas Sarkozy « une très ferme mise en garde » sur le remodelage des institutions, nécessitant les 3/5 des assemblées pour être adopté.

Mise en garde qui ressemble aux aboiements d’un roquet conscient de son impuissance, étant donné que
L’assemblée nationale est composée de 577 députés, et donc pour réunir les trois cinquième, cela nécessite le soutien de 346 élus de cette chambre. Hors, l’UMP compte 350 députés auxquels ont peut ajouter les 26 du nouveau centre d’Hervé Morin.

Au Sénat, qui lui ne se compose que de 324 sénateurs, lUMP en a 154, l’ancienne UDF 36, divers droite 9 et le MPF-RPF 3. Là aussi, les trois cinquième sont atteint en représentant 195 élus de cette assemblée.

François Hollande nous avait concocté une déclaration dont il a le secret :
« Rien n’est anecdotique, nous ne sommes pas dans la confusion politique, dans le racolage, dans le débauchage, nous sommes dans la clarté politique. Cela change par rapport à d’autres, n’en tirez pas d’autres conclusions, nous avons chacun nos stratégies » ???

Les méandres de la pensée politique de Hollande sont impénétrables. Il serait intéressant de demander à Valérie Trierweiler si il est toujours comme ça, ou s’il fait l’idiot seulement devant les caméras?