Press "Enter" to skip to content

Bernard Kouchner seul ,déclare la guerre à l’Iran

Les déclarations de monsieur Kouchner dimanche soir sur l’Iran provoquent de vives réactions, alors qu’il n’a fait qu’exprimer sagesse et prudence.

En déclarant que les occidentaux devaient se préparer au pire, et que le pire était la guerre, il a ainsi exprimer ce que toutes les personnes lucides pensent et redoutent. Les fanatiques musulmans ont déclaré la guerre à l’occident il y a plusieurs années, et seuls les lâches refusent d’admettre cette évidence. Que monsieur Bernard Kouchner use de propos réalistes ne justifient pas les réactions européennes.

Mohamed El Baradei, directeur de l’AIEA, a écarté lundi tout recours à la force, jugeant que les « autres options » étaient loin d’être épuisées. Ces autres options résultent en la négociation et l’inspection des sites sensibles, menées par son agence, et en d’éventuelles sanctions plus dures à l’ONU, voire en dehors comme l’ont évoqué les pays européens, si Téhéran refuse de faire preuve de plus de transparence sur la finalité de son programme.. Hôte de la réunion de l’AIEA à Vienne, la ministre des Affaires étrangères autrichienne a, elle aussi, tancé son homologue français. « Le collègue Kouchner est le seul à pouvoir expliquer ce qu’il a voulu dire. Il m’est incompréhensible qu’il ait eu recours à une rhétorique martiale en ce moment », a dit Ursula Plassnik..

On l’aura compris les technocrates de Bruxelles veulent bien jouer et empocher les gains, mais sans risques ! Qu’ils se tranquilisent, (et ils le sont), ce ne sont pas eux qui prendront une quelconque décision et encore moins interviendront. Comme d’habitude, les Américains, ces affreux impérialistes se chargeront du sale boulot, à moins que ce ne soit les Israéliens directement menacés, qui décident de prendre l’offensive. Le vol de reconnaissance sur la Syrie la semaine dernière pourrait en être l’aveu.

Que les instances européennes se rassurent, elles n’auront rien à décider, pas à combattre, juste à faire ce qu’elles font le mieux, commenter, critiquer, et demander à tous les contribuables européens de payer…