Cécilia Sarkozy, une ambassadrice à temps partiel

Pourquoi Cécilia Sarkozy, qui avait dit qu’elle ne se justifierait pas, a-t-elle changé d’avis ? Elle répond elle-même à cette question. « Je suis choquée que certains médias utilisent ainsi un drame humain et exploitent la souffrance de femmes, d’enfants et des familles », dit-elle. « Toute ma vie, j’ai aidé les gens qui souffrent : je ne vais pas changer aujourd’hui. Je suis heureuse d’avoir pu apporter du soutien à des enfants et à leurs familles dans la douleur. On ne m’empêchera jamais d’essayer d’aider ou de soulager la misère du monde, dans quelque pays que ce soit », prévient-elle. Cécilia Sarkozy, qui n’a pas exclu de retourner en Libye prochainement « si cela est nécessaire », a dit « ne pas avoir de rôle particulier » dans la République. « Chacun a le devoir de s’engager quand il le juge nécessaire. Là, je l’ai fait avec mon coeur et ma détermination », a-t-elle souligné.

En effet, il n’y avait aucune explication à donner, conscient que Cécilia n’avait eu qu’un rôle de médiatisation aussi bien pour Kadhafi que Nicolas Sarkozy. Claude Guéant était le négociateur, et il l’a encore affirmé dimanche soir à Michel Aphatie. Là ou Cécilia exagère, c’est quand elle affirme que toute sa vie elle a aidé les gens qui souffrent??? Dans l’entourage de soeur Cécilia, il y avait beaucoup de souffrance, frère Jacques peut en témoigner…