Privatisation de GDF ou nationalisation de SUEZ

Dix huit mois que bon nombre de magouilleurs s’agitent autour du projet de fusion SUEZ-GDF avec on s’en souvient des explications des plus vaseuses de Thierry Breton à l’assemblée nationale. Il nous avait expliqué que GDF n’ayant que quelques méthaniers, associés à ceux de Suez, la France disposerait d’une flotte plus importante et pourrait ainsi ne pas dépendre trop directement du gaz venant par gazoduc… Consternant!

Aujourd’hui, Claude guéant qui en connaît beaucoup plus sur les infirmières Bulgares que Cécilia Sarkozy (confidences faites au grand jury RTL-LCI) indiquait qu’il s’agissait bien d’une privatisation de Gaz de France, et dans le même temps justifiait le fait que Suez, dont la valeur boursière est trop nettement supérieure (54 milliards d’euros) à celle de Gaz de France (36 milliards), devrait se séparer de son pôle environnement. Il a précisé que « l’Etat n’a pas directement ou indirectement vocation à devenir actionnaire d’une entreprise d’environnement ce qui est stratégique, c’est l’énergie ». Donc implicitement, c’est une nationalisation partielle de SUEZ?

Dans cette privati-nationalisation, on aura compris que Claude Guéant se fout de l’environnement. Et le pacte de Nicolas Hulot…