Press "Enter" to skip to content

Nicolas Sarkozy : A mort les pédophiles

Lors de l’entretien avec le père de la petite victime Enis, du pédophile à qui un médecin de l’administration pénitentiaire avait prescrit du viagra, Nicolas Sarkozy aurait déclaré qu’il était favorable à la peine de mort pour ce genre de délinquant.

On peut comprendre aisément une telle déclaration lors d’une conversation privée qui s’adresse de plus, directement à un proche d’une victime. Robert Badinbis ou Badinter si vous préférez, pourrait se retourner dans sa tombe, mais il se trouve qu’il est toujours vivant.

Non, pas de quoi crier au loup dans cette affaire, et si Nicolas Sarkozy était favorable à couper quelque chose, inutile de provoquer une polémique sur la peine de mort lorsqu’il s’agit de pédophile…