Press "Enter" to skip to content

Marie Noëlle Lienemann, la tête oubliante du PS

Marie-Noëlle Lienemann qui vient de sortir son bouquin Adieu Royal, et qui aime donner des leçons à tous les socialistes, déclarait ce lundi sur LCI dans le journal de Michel Field, que sous Mitterrand aucune privatisation n’avait été faite. Il nous semble qu’en 1992, l’état a cédé sa participation dans le capital de la société pharmaceutique UCLAF. Pour Marie-Noëlle Lienemann, il ne s’agit probablement que d’une magouille financière dont les socialistes avaient le secret…