Press "Enter" to skip to content

Ivan, Kadhafi, les sans-papiers, tous maître-chanteur

En son tempms on avait connu la nouvelle cuisine, aujourd’hui la nouvelle forme de politique, c’est le chantage.

Des individus rentrés illégalement sur le territoire français font la grève de la faim à Lille pour obtenir des papiers, tandis que Kadhafi retenait des infirmières pour obtenir des armes et autre matériel sensible. Un autre fait divers qui oppose l’État aux avocats Jacques Vergès et le bâtonnier d’Amiens Francis Lec désormais porte-parole des parents d’Ivan, l’adolescent russe de 12 ans tombé jeudi matin du quatrième étage de son appartement d’Amiens, lors d’une opération de police destinée à interpeller sa famille en situation irrégulière. Tandis que leur enfant était toujours, hier, sous assistance respiratoire et que son état de santé « évolue favorablement », ses parents étaient hier au côté de leurs défenseurs pour réclamer l’ouverture d’une information judiciaire pour établir précisément les conditions du drame.

Nicolas Sarkozy qui semble avoir capitulé sur toute la ligne dans l’affaire des infirmières bulgares, probablement plus par publicité personnelle que véritable statégie commerciale, on peut se demander si afin de ne pas braquer les membres de son ouverture, il ne va pas régulariser tous les clandestins qui se livrent à toutes formes de chantage.

On se souvient du marché avec Alliot-Marie qui avait menacé de se présenter aux présidentielles, afin d’obtenir le perchoir à l’assemblée pour son compagnon Patrick Ollier le temps des élections et un ministère poue elle après la victoire. Là aussi, Nicolas Sarkozy avait capitulé, alors que Michèle Alliot-Marie n’avait strictement rien à dire en tant que candidate et n’était vraiment pas dangereuse en tant que prétendante, même avec l’appui de Chirac.

Le chantage est rentré dans les moeurs, et on peut s’attendre à ce qu’il se développe massivement, les maîtres de cette nouvelle politique gagnant à tous les coups…