Press "Enter" to skip to content

BCE, Jean-Claude Trichet, et triche toujours.

La Banque centrale européenne (BCE) a injecté jeudi un montant historique record de 94,8 milliards d’euros dans le circuit monétaire de la zone euro pour compenser des mouvements inattendus sur le marché liés à la crise du crédit à risques.

La BCE a procédé à un appel d’offre rapide, un type d’opérations auquel elle a recours quand des déséquilibres apparaissent sur le marché.

Le précédent record datait du 12 septembre 2001, au lendemain des attentats du 11 septembre aux Etats-Unis. La BCE avait alors injecté 69,3 milliards d’euros.

Si les banques de consommation pouvaient appliquer les mêmes règles aux entreprises et aux particuliers, il y aurait moins de faillites, pour preuve les pays européens en déroute dinancière qui parait-il se portent bien… Il est vrai qu’un contribuable, c’est un actionnaire idéal.

Philippe Penciolelli