Press "Enter" to skip to content

La grippe aviaire et les autres sont biens revenues en France

Le virus H5N1 de la grippe à viaire hautement pathogène est bien à l’origine du décès de trois cygnes trouvés morts sur un étang de la commune d’Assenoncourt, en Moselle, a annoncé jeudi le ministère de l’Agriculture. C’est le résultat des tests effectués par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA). Dans un communiqué, le ministère précise que « les mesures prises dès le 3 juillet 2007 » autour de l’étang d’Assenoncourt (délimitation d’une zone de contrôle d’un kilomètre de rayon et d’une zone d’observation) sont maintenues.

Conséquence de ces résultats, le ministre de l’Agriculture, Michel Barnier, a décidé de passer du niveau « modéré » au niveau « élevé » dans le cadre des mesures de prévention du risque.

Il faut savoir que la grippe à Bourg, la grippe à Berre, la grippe à Siatique sont beaucoup plus virulentes qu’ à Viaire, donc hormis pour l’Ain , les Bouches du Rhône et ceux atteint de jaunisse, le risque contrairement à ce que prétend Grand Barnier (cordon rouge), est minime. Nicolas Sarkozy déclarait notamment « là ou il y a du poulet, la sécurité est maximale »