Cécilia Sarkozy, infirmière en chef

Après plus de huit ans de tractations, le dénouement de cette affaire s’est produit mardi matin pour les cinq infirmières bulgares et le médecin d’origine palestinienne emprisonnés en Libye.

Ils ont quitté le pays de Khadafi pour Sofia en Bulgarie, à bord d’un avion français en compagnie de Cécilia Sarkozy, du commissaire européen Benita Ferrero-Waldner et du secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant.

Les cinq infirmières bulgares et le médecin palestinien, naturalisé bulgare depuis, étaient emprisonnés en Libye depuis plus de huit ans. Ils étaient accusés d’avoir sciemment inoculé le virus du SIDA à plus de 400 enfants d’un hôpital de Benghazi, alors que des experts cités par la défense avaient imputé les contaminations aux mauvaises conditions d’hygiène qui régnaient dans l’établissement. La semaine dernière, leur condamnation à mort avait été commuée en peine de prison à vie bidon, à coup de milliards, versés par l’Europe. On attend avec impatience le commentaire de Ségolène Royal sur le fonctionnement de la justice en Libye… En tous cas, sûrement la plus coûteuse!