Press "Enter" to skip to content

Rachida Dati et ses frères

La famille, c’est parfois un fardeau lourd à porter, ce n’est pas Ségolène Royal qui nous contredira avec les actions de piratage de son frère en eaux étrangères. Aujourd’hui c’est la ministre de la justice qui doit supporter les méfaits de deux de ses frères qui ont maille à partir avec la justice pour trafic de stuppéfiants…

Un rappel des faits : Agé de 35 ans environ, Omar Dati est placé sous contrôle judiciaire depuis juin 2005, après avoir été interpellé dans le cadre d’un trafic de cannabis dans la région chalonnaise. L’ordonnance de renvoi remonte à février dernier mais la date de l’audience devant le tribunal correctionnel n’a pas encore été fixée.

Jamal Dati, pour sa part, avait déjà été condamné en première instance pour trafic de stupéfiants. En février, il avait écopé de six mois d’emprisonnement avec sursis mais le ministère public avait fait appel de cette condamnation.

En révélant cette comparution dans son édition de vendredi, Le Parisien rappelle que Jamal Dati avait déjà été condamné en 2001 à trois ans d’emprisonnement, dont 18 mois ferme, pour un trafic d’héroïne dans la région de Chalon-sur-Saône.

Faut-il accabler la ministre, évidemment pas, au contraire ! Bien que de la même famille, les enfants n’ont pas suivi le même itinéraire, et c’est d’autant plus méritant pour Rachida Dati de s’être hissée à la place qu’elle occupe aujourd’hui. Nicolas Sarkozy en soutenant ouvertement et chaleureusement cette femme issue de l’immigration, donne un signal fort à cette population en excluant tout sectarisme, ne reconnaissant que le mérite….