Press "Enter" to skip to content

Nicolas Sarkozy et Machiavel ne font qu’un!

Incroyable homme politique que notre nouveau président. On l’avait comparé à Bonaparte durant quelques mois, pour aujourd’hui être l’égal de Machiavel. L’affaire Clearstream qui rebondit avec la probable mise en examen de Dominique De Villepin et l’ombre pesante sur Jacques Chirac, sans oublier la connivence de Michèle Alliot-Marie dans cette affaire. Ce président qui a offert le poste de ministre de l’intérieur à une traîtresse qui prétendait concourir contre lui, faisant nommer son conjoint Patrick Ollier président de l’assemblée nationale, le temps de l’intérim. L’ouverture que prônait François Bayrou, si chère aux Français, c’est Nicolas Sarkozy qui l’a met en œuvre, déstabilisant un peu plus un PS en ruine. François Hollande ne contient plus ses troupes, de Manuel Walls aux Vincent Peillon, Julien Dray, sans parler des vieux éléphants qui refusent de quitter la scène… Jack Lang donnera sa réponse cette semaine quant à une mission sur les institutions, n’en doutons pas qui sera positive. DSK, l’homme aux trente six casseroles proposé à la direction du FMI, on aura tout vu. C’est la grande repentance, pour former le gouvernement le plus consensuel, afin pense-t-on d’entamer une refonte complète de la société française. Nicolas Sarkozy n’a pas oublié les termes peu élogieux employés par Lang et DSK à son égard lors de la présidentielle, mais magnanime, il a tout oublié ne pensant qu’à sa mission. On attend avec impatience qu’il retire sa plainte dans l’affaire Clearstream, afin d’épargner la déchéance à son Judas, Dominique De Villepin. L’abbé Pierre est battu, nous avons dans notre président un saint qui pardonne tout, et qui ne connaît que « aimez vous les uns les autres ».. Si à l’UMP, on n’est pas en communion, François Fillon le bon apôtre se fait fort d’expliquer, de rassembler, d’apaiser… Nous vivons une époque unique et on attend la rentrée avec impatience, pour l’évolution de ce grand feuilleton « plus belle la vie » écrit par Nicolas Sarkozy… ou Machiavel.