Press "Enter" to skip to content

Pourquoi Ségolène Royal et son amant hypothétique…

La démission de Tony Blair et la nomination de Gordon Brown en Grande Bretagne sont pourtant des évènements politiques importants, mais intéressent assez peu les lecteurs Français. Ce n’est pas non plus le sursis d’une semaine donné par Nicolas Sarkozy à Valérie Pécresse , aux syndicats enseignants et étudiants, menés par Bruno Julliard qui rêve de faire une carrière politique, qui passionne le citoyen. Les tergiversations sur le Darfour, dans une crise qui dure depuis plusieurs années ne sont pas les préoccupations principales, si ce n’est pour Bernard Kouchner. Le taux d’alcoolémie ramené à 0,2 gramme suscite déjà plus d’intérêt. Non, ce qui intéresse les lecteurs, c’est la liaison de François Hollande avec une certaine Valérie (lire :La grande amie de François Hollande), et surtout, est-ce que Ségolène Royal a un amant ? Sujet passionnant, mais que l’on comprendrait mieux s’il s’agissait de Paris Hilton ou d’une quelconque bombe sexuelle faisant fantasmer les hommes. Ségolène Royal ayant atteint un âge qui ne provoque plus de fantasmes, mère de quatre enfants, on comprend mal l’intérêt du public pour ce genre d’information. A l’image des émissions de télévision débiles, l’actualité pour racoler un plus grand nombre de lecteurs doit lui donner sa pitance. Pour preuve, le succès des journaux comme Paris-match, Voici, Gala et bien d’autre sont la preuve que l’information des sujets dits sérieux n’intéressent plus grand monde… Les concierges en bas des immeubles ont disparu, la presse a pris le relais…