Press "Enter" to skip to content

Nicolas Sarkozy et Rice parlent de tout et de rien…

L’entretien entre le président français et le chef de la diplomatie américaine, a duré un peu plus d’une heure, c’est dire qu’ils sont probablement d’accord sur tout, vu la brièveté de la rencontre.

Il est évident qu’après le sommet Européen que l’on présente comme une victoire, mais qui est en fait un fiasco sur la réalisation d’une Europe politique, ne laisse pas d’autre choix à la France, que de s’aligner sur les USA. Les Pays Européens étant des nains militaires, ils ne peuvent que se mettre à l’abri sous le parapluie Américain.

Sur le Liban, ils ont pu constater qu’ils partageaient « les mêmes objectifs », à savoir « un Liban indépendant, débarrassé des contingences extérieures ». Formidable révélation qui soyons en sûr, ne changera rien.

Ils ont également fait un point d’actualité sur le conflit israélo-palestinien, constatant que c’était le bordel ! Là aussi, les corps diplomatiques montrent leur inutilité.
Sur le dossier iranien, Nicolas Sarkozy a réaffirmé à son hôte « que le Conseil de sécurité de l’Onu devait être uni sur une position de fermeté et de recherche d’une solution diplomatique ». Avec ça, les Iraniens peuvent continuer à bricoler sereinement…

la situation en Afghanistan, Nicolas Sarkozy a confirmé à Condoleezza Rice « l’engagement sur le terrain » de la France « tout en invitant à une réflexion à long terme sur la stratégie »…
La situation au Kosovo a également été abordée, donnant l’occasion au président français de réaffirmer qu’à ses yeux, « l’indépendance était inéluctable mais qu’il fallait veiller à ce que les Européens ne soient pas divisés…

Voilà une rencontre de la plus haute importance quand on a une heure à tuer, et que l’on ne sait pas quoi faire. Même pour un homme d’action, il faut savoir prendre du repos, et une conversation de comptoir durant une heure, détend, et n’engage à rien…