Press "Enter" to skip to content

L’Iran en guerre avec le Royaume Uni et (presque) tout le Monde.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur britannique, Monsieur Adams, à Téhéran mardi afin de lui faire part de ses protestations contre la décision de la Grande-Bretagne d’anoblir l’écrivain Salman Rushdie,..

« Ce mouvement insultant, suspect et démesuré du gouvernement britannique est une indication évidente d’anti-islamisme », a précisé Ebrahim Rahimpur, directeur du Département des Affaires de l’Europe occidentale.
Ce geste « a fortement heurté les sentiments de 1,5 milliard de musulmans ainsi que les fidèles d’autres religions et il est regrettable », a continué M. Rahimpur.

Peut-être les musulmans intégristes, mais il a tort de parler pour les autres.

Monsieur Rushdie, a été fait chevalier pour services rendus à la littérature par la reine Elizabeth II samedi dernier.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Mohammad-Ali Hosseini, a indiqué dimanche dernier que la décision de la Grande-Bretagne d’anoblir M. Rushdie « est un combat évident avec l’islam par des responsables britanniques haut placés ».
L’écrivain a passé neuf ans caché à la suite de la fatwa lancée par le dirigeant iranien, l’ayatollah Ruhollah Khomeyni , le condamant à mort en 1989.

Le gouvernement iranien a déclaré en 1998 qu’il ne soutiendrait ni ne révoquerait la fatwa.

Voilà qui est clair, l’Iran entend bien imposer son point de vue religieux au reste du monde, et à la place du goupillon, l’Iran agitera la bombe atomique en cours de fabrication…