Press "Enter" to skip to content

Ségolène Royal et François Hollande, ou les Tenardier ?

Ségolène Royal et François Hollande demandent 150 000 euros de dommages et intérêts à l’éditeur Albin Michel et aux deux auteurs de La femme fatale. Le couple les accuse de « diffamation » et de « violation de l’intimité de la vie privée ».

Dans le texte de l’assignation délivrée officiellement cette semaine, l’avocat des deux plaignants, Me Jean-Pierre Mignard, précise qu’il souhaite 30 000 euros pour elle et 50 000 euros pour lui au titre de la violation de l’intimité de la vie privée, et 70 000 euros pour elle au titre de la diffamation.

un passage particulier, relatant un épisode de la campagne, où le député PS Julien Dray, conseiller de la candidate PS, a rapporté devant les journalistes une menace de Ségolène Royal à François Hollande: « Si tu vas chercher Jospin pour me faire barrage, tu ne reverras jamais tes enfants ». Egalement jugés, comme attentatoires à l’intimité de la vie privée du couple, des extraits du bouquin qui, à leurs yeux, « insinuent que François Hollande avait une liaison avec une journaliste. On voudrait connaître l’heureuse élue qui ne manque pas de courage… Autres griefs, avoir rapporté que Ségolène Royal avait chassé de leur domicile conjugual son compagnon, qui aurait trouvé refuge chez des amis, notamment chez Julien Dray.

L’intervention maxilo-facial de ségolène Royal ferait partie également du dossier, alors qu’il y a belle lurette que ce n’est plus un secret pour personne…

L’affaire est simple, le couple Hollande-Royal a besoin d’argent pour des investissements immobliliers, favorisés par les nouvelles mesures de Nicolas Sarkozy; la nouvelle société s’appellerait la SCI TENARDIER (sources PS)…