Press "Enter" to skip to content

Jean-Marie Colombani, recalé comme Ségolène Royal

Cela faisait treize ans que J-M Colombani présidait « le Monde », et il briguait un nouveau mandat que les salariés lui ont refusé.

Lors du scrutin organisé dans l’aprés-midi, Jean-Marie Colombani, unique candidat, qui rêvait d’un troisième mandat de six ans, a recueilli seulement 48,49% de votes favorables. Pour l’emporter, M. Colombani devait recueillir au moins 60% des suffrages.

Le personnel des Publications de la vie catholique (PVC, autre entité du groupe), qui votaient simultanément, ont également rejeté la candidature de J-M Colombani, à 61,4%. Est-ce son soutien à Ségolène Royal lors de la présidentielle, ou simplement une lassitude de la part du personel et un besoin de changement? Le Monde, vieille institution journalistique, lui aussi est pour la rupture…