Press "Enter" to skip to content

Nicolas Sarkozy persiste et signe

Dans son discours devant le conseil national de l’UMP, Nicolas Sarkozy a confirmé que son élection était due à une prise de risque, et qu’une majorité de Français attendait la rupture. Prônant l’ouverture, on peut s’attendre à des ministres de gauche, alors que l’on sait déjà que Claude Allègre travaillera à la rénovation de l’université main dans la main avec le nouveau président, et que Bernard Kouchner est pressenti pour un ministère. Le patron de l’UMP abandonne sa fonction au sein du parti, décision qu’il prend par devoir, se devant à la France. Cérémonie emprunte d’émotion, le Président aura fait un discours de courte durée, ayant un agenda chargé, chose normale pour celui qui veut aller vite.