Ségolène Royal candidate pour 2012, 2017, 2022

Dénonçant les « attaques internes », et les « trahisons », durant sa campagne, Ségolène Royal appelle à désigner le candidat socialiste pour 2012 « rapidement » après les législatives. Une proposition « sans intérêt » pour Dominique Strauss-Kahn. La candidate du PS veut profiter de son auréole de candidate pour rester l’élue du parti pour 2012. L’échec cuisant de 2007 ne lui suffit pas, et si ce n’est pas en se rasant tous les matins, elle pense à la présidentielle continuellement. DSK lui aussi compte bien tenter sa chance dans cinq ans, tout comme François Bayrou. On prend les mêmes et on recommence. Il n’y a plus qu’à espérer que Nicolas Sarkozy ne va pas échouer, et que la France va tourner définitivement le dos à cette gauche, comme pratiquement tous les pays du monde.