Press "Enter" to skip to content

Violences anti-Sarko, la justice défend la démocratie

Les premiers manifestants anti-Sarko, briseurs de vitrines et bruleurs de voitures sont passés devant les tribunaux dans les différentes villes de france, et les peines pronocées ont pu aller jusqu’à quatre mois de prison ferme. c’est cher pour avoir fait le couillon, mais qui indemnisera le citoyen dont la voiture a brûlé et qui n’est plus côtée à l’argus? personne sinon lui-même à condition qu’il en ait les moyens. Pour les commerçants, certains biens assurés se verront peut-être indemnisés, pour les autres, ils se passeront de vacances cette année. Espèrons que ces sanctions auront pour effet de faire comprendre à ces jeunes et moins jeunes, que si il y a des élections, c’est justement pour éviter ce genre d’excès et que la minorité doit se plier au choix du plus grand nombre. Ca n’est pas drôle pour les perdants, mais qu’ils se mettent à la place de ceux qui étaient contre Mitterrand en 1981, en 1988 et contre Jospin en 1997… La raison doit l’emporter, et il faut espérer que ces peines exemplaires y contribueront.