Ségolène Royal et son électorat

Le premier secrétaire du PS et compagnon de Ségolène Royal, François Hollande a appelé à l’arrêt des « violences » et actes de vandalisme commis dans plusieurs villes depuis l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence. Une manifestation anti-Sarkozy a dégénéré hier soir à Paris.
« J’avais lancé dès dimanche soir un appel à la responsabilité et au calme (…) Il peut y avoir de la déception, de la colère, de la frustration, mais le seul moyen de réagir, c’est de prendre des bulletins de vote, pas d’autres instruments », a déclaré François Hollande sur la radio RTL. Après avoir implicitement encouragé ces débordements (voir articles Ségolène Royal et Mélenchon pour une dictature populaile), François Hollande a beau jeu de jouer au démocrate.Selon la préfecture, un policier a été blessé, dix véhicules incendiés, deux magasins pillés et 17 vitrines cassées..A Toulouse, trois membres des forces de l’ordre ont été blessés par des jets de projectiles lors d’affrontements . Des heurts ont aussi eu lieu à Lille, où une centaine de manifestants a arpenté les rues du centre et de quartiers populaires pendant près de quatre heures, renversant des poubelles, bloquant des rues au moyen de barrières et jetant à plusieurs occasions des pavés dans les vitrines des magasins. Les propos de François Hollande contrastent curieusement avec ceux de l’avant-élection…