Nicolas Sarkozy Président, et maintenant…

Nicolas Sarkozy Président, et maintenant…
Nicolas Sarkozy était heureux de sa victoire, et n’a pas caché sa joie devant ses partisans place de la concorde. Auparavant, dans un discours fleuve, il avait rappelé ses objectifs et s’était posé en Président de tous les Français. Sur les différents plateaux de télévision, les différents représentant des socialistes faisaient grise mine, et déjà François Hollande émettait des réserves quant aux pouvoirs du nouveau président. Précisant qu’il n’avait pas été élu pour tout faire, ce à quoi très diplomatiquement,( trop) Jean-françois Copé lui rétorquait que le programme de Nicolas Sarkozy avait été largement expliqué, contrairement à celui de Ségolène Royal, et que le vote sans appel des Français lui donnait la légitimité de conduire son projet dans son ensemble.. Laurent Fabius, l’éternel cocu de la politique préparait les législatives, expliquant que c’était très dangereux que le président ait tous les pouvoirs, oubliant de préciser que dans le cas contraire, c’était la cohabitation . Laurent Jauffrin , nouveau directeur de Libération, expliquait qu’il était, et qu’il serait contre Nicolas Sarkozy, s’opposant à la suppression des droits de succession, afin de préserver l’égalité des chances. Pour un héritage modeste, (la plupart), recevoir de ses parents une maison, un appartement n’est pas un bouleversement dans le parcours d’une vie. Laurent Jauffrin n’a pas pensé à celui qui n’avait pas de chance, à celui qui est laid par rapport à une gravure de mode, à celui qui naturellement est plus intelligent que l’autre , au fort par rapport au chétif, non l’égalité des chances n’existe pas. Libération et son directeur qui ne devrait plus exister,( ayant perdu ses lecteurs,) si la chance n’avait pas placé un sauveur sur leur chemin, l’ héritier d’une des plus grandes familles capitalistes. Enfin, comment se fait-il que ce journaliste par ailleurs très sympathique n’est pas médité cette citation de Coluche ; « Dieu a dit, les hommes seront égaux, les grands, les petits, tous seront égaux, mais ça ne sera pas facile, et il y en aura qui seront noir, petit et laid, et pour eux ce sera très dur ». Laurent Jauffrin, Libération et leurs amis ont tout faux, mais ça n’est pas nouveau….