Press "Enter" to skip to content

Ségolène Royal et Mélanchon, pour une dictature populaire

C’est clair, Ségolène Royal sur RTL, ainsi que Jean-Luc Mélanchon sur LCI essayent de faire peur aux Français, précisant que si Nicolas Sarkozy était élu, une série de grèves et d’émeutes surgiraient dans le pays. Jean-Luc Mélanchon, qu’il soit un dictateur bolchetrouduc, nul n’en doutait, mais la championne de la moralisation politique jouant à ce jeu, c’est une disqualification immédiate et sans appel ! On peut espérer que les électeurs ne cèderont pas à ce chantage et qu’il n’y en aura pas un pour cautionner de tels propos. Remettre en cause le vote démocratique de la population, pour un communiste, c’est normal, mais c’est plus grave pour la candidate qui voulait se rallier à François Bayrou ; on attend avec impatience la réaction du leader du nouveau mouvement démocratique…et celle des électeurs.