Press "Enter" to skip to content

Ségolène Royal s’adjoint les services d’un repris de justice

Ségolène Royal en met un coup dans la dernière ligne droite s’autorisant toutes les attitudes et usant de tous les recours. Si son appel à Francois Bayrou au lendemain du premier tour ressemblait à l’offre d’une catin, aujourd’hui pour récupérer les voix des gangsters, voyous, Casseurs, elle fait appel à une figure d’entre-eux, José Bové. En effet le repris de justice, qui devrait d’ailleurs être au trou actuellement, a recueilli un peu plus de 1% des voix que compte s’approprier Ségolène Royal. Après avoir fait le coup à la droite pendant des années du: »vous n’allez pas vous allier au Front National », et ainsi permettre à la gauche de remporter les régionales et autres élections, la gauche soit-disant moralisatrice met bas le masque, et après les condamnations des Cambadélis, Huchon et compagnie, ne cherche plus à cacher qu’elle est pourrie, elle aussi. François Hollande aura réussi ce tour de force, de laminer son parti qui en est réduit à raccoler le chaland pour tenter de remporter les élections. Les belles années de la gauche sont terminées, et c’est tant mieux pour l’économie… et la moralité.