Press "Enter" to skip to content

Ségolène Royal, l’arnaque des soutiens continue

Ségolène Royal avec la complicité du journal « Libération » continuent sa tentative, d’influencer l’électeur moyen! L’électeur moyen c’est le Francais pas très instruit, pas très malin et qui n’a pas trop bien réussi; c’est en général le lecteur de la presse à scandale, où l’on rapporte les faits et gestes des gens connus: chanteurs, acteurs, présentateurs de télé etc. En se faisant soutenir par des prétendus intellectuels, la candidate du PS espère que l’électeur moyen aura le raisonnement suivant: » puisque des gens plus intelligents que moi vote Ségolène, je vais faire comme eux ». On se souvient du soutien de Gérard Miller, qui n’a que le mérite d’errer sur tous les plateaux de télé, et entretenu par Laurent Ruquier. Un dernier en date, Yves Simon le chanteur qui déclarait dans Libé: « comme 18 millions de Français », je ne sais pas pour qui je vais voter dimanche. J’ai voté des deux mains pour François Mitterrand, pour Lionel Jospin et, là, je me retrouve sans enthousiasme et pour tout dire démoralisé », écrit-il, en regrettant qu’aucun candidat n’ait donné aux Français « le goût du dépassement, de la grandeur, de l’insolence ». On voit l’enthousiasme des signataires de Libération pour soutenir Ségolène Royal! D’autre part, ce soutien ne s’est pas posé la question que s’il avait voté des deux mains pour François Mitterrand, il avait eu tort, puisque le passé du personnage ainsi que son action comme président n’incitent pas à s’en vanter. Lionel Jospin, l’auteur de la magnifique arnaque des trente cinq heures qui ne coûteraient rien, totalement financées et qui coûtent chaque année 11 à 13 milliards d’euros selon le calcul, là aussi Yves Simon à voté des deux mains! Avec de tels soutiens, Ségolène Royal n’a plus qu’à se trouver une corde…